Focus joueurs

Focus sur Fabian Boll : un policier chez les Pirates

S’il y a un joueur qui a marqué la décennie 2000-2010 au FC St. Pauli, c’est bien lui. Un très grand milieu de terrain, au propre comme au figuré. Un fidèle du club qui a foulé les pelouses sous les couleurs Braun-Weiss pendant douze ans. Fabian Boll est toujours lié au club de quartier, et même s’il travaille aujourd’hui chez un “concurrent”, les fans le respectent toujours énormément.

Et si le titre vous intrigue, alors disons-le tout net : oui, Fabian Boll est policier, inspecteur même. Et il a gagné le respect de la scène des fans au monde qui aurait pu le regarder de travers pour ce métier inusité parmi les footballeurs en général, et plus encore parmi ceux du club le plus contestataire de l’ordre établi.

Mais Fabian, par sa fidélité et son engagement a réussi à susciter un mot d’ordre des plus originaux : ACABAB, dérivé du fameux ACAB et qui signifie All Cops Are Bastards Außer Boll (tous les flics sont des salauds sauf Boll) !

Crédit photo : stpaulinu.de

Une fois de plus, la scène des fans du FCSP montre qu’elle maîtrise parfaitement l’art de l’autodérision et est définitivement inclassable, anticonformiste jusqu’à aller dans l’irrespect de ses propres codes habituels que, soit dit en passant, seuls les conformistes de la contestation n’osent remettre en cause, même pour en rire.

Revenons-en maintenant aux origines après cet aparté.

Années de jeunesse dans le Schleswig

Fabian Boll est né le 16 juin 1979, mesure 1,93 m. et joue comme milieu de terrain à vocation d’organisateur du jeu. Il voit le jour dans la petite ville du Schleswig-Holstein de Bad Segeberg et sa famille n’a rien de conservatrice, son biographe, Hermann Schmidt, la décrit même comme “libérale et progressiste”.

Il commence tout jeune à donner des coups de pied dans le cuir, et rapidement, il intègre les équipes jeunes du club local de Bramstedter TS pour lesquelles il joue déjà comme milieu de terrain et rattrape très vite son frère, de deux ans plus âgé que lui, pour jouer dans la même équipe. Il grimpe en effet très vite les différentes sélections jeunes de son club où il reste jusqu’en juillet 1995, à la suite de quoi il passe un an au Itzehoer SV en U17 (1995-1996). Il change de club dès l’année suivante et a donc 17 ans lorsqu’il signe pour le Hamburg SV en U19.

Crédit photo : ndr.de

Premières saisons en tant que semi-professionnel…

Pas d’inquiétude à avoir par rapport à ce passage chez les Rothosen : il n’y reste qu’une petite année et retourne dès 1997 à Itzehoer SV pour un an chez les U19 pour passer en équipe première l’année suivante.

À 21 ans, il signe au TSV Lägerdorf (en 2000) pour disputer la 4. Liga. Il passe à peine une saison dans ce club et en 2001, c’est au SC Norderstedt qu’il débarque, une fois de plus pour une année. En 2002, nouveau transfert, mais cette fois c’est le bon : il signe enfin chez nous, au FC St. Pauli II, sous les ordres de Joachim Philipkowski. Tous ces derniers clubs disputent le même championnat semi-professionnel de 4. Liga.

Crédit photo : kicker.de

…Puis premier contrat professionnel

Mais au FCSP II, il va vite se faire remarquer et attirer l’attention de Franz Gerber l’entraîneur de l’équipe professionnelle de l’époque… qui n’est pas au mieux, évoluant en Regionalliga Liga Nord (l’actuelle 3. Liga) et connaît de graves difficultés financières. Dès 2003, il est donc intégré à 24 ans à l’équipe pro de notre club.

Il va y réaliser l’essentiel d’une carrière qui encore aujourd’hui est remémorée parmi les fans comme une des plus emblématiques du club : après des années dans les limbes du football semi-pro, Fabian Boll montre qu’il est possible à force de volonté d’accéder à la réalisation de grands objectifs de vie.

Les années FCSP

il débute pour le club le 23/08/2003, il a déjà 24 ans, ce qui n’est pas un âge tendre pour accéder au monde professionnel. Et de fait, entre-temps il s’est formé pour ne pas rester sans rien entre les mains au cas où le football ne parviendrait pas à le nourrir. Et il ne choisit pas n’importe quel chemin, pas un chemin des plus communs en tout état de cause pour un sportif qui est en train de passer au haut niveau. Mais pas dans sa famille dont le père était policier.

Crédit photo : mopo.de

Fabian Boll sur son métier légèrement différent…*

Il n’y a pratiquement pas d’article sur les pages sportives des quotidiens qui ne mentionne votre travail de policier. Cela vous ennuie-t-il parfois ?

FABIAN BOLL : Je peux vivre avec. Pour beaucoup, c’est un sujet de journal du soir. De toute évidence, de nombreux lecteurs ne remarquent même pas que la même chose est toujours écrite. Mon travail de fonctionnaire à la Kripo (police criminelle) est un boulot comme n’importe quel autre. Je doute que la presse ferait autant d’histoires sur mon travail si j’avais un emploi à temps partiel de responsable de banque en parallèle de ma vie professionnelle.

Le vocable de « Bull » ou des termes similaires sont utilisés encore et encore. En êtes-vous fâché ?

FABIAN BOLL : Ce sont surtout des articles humoristiques. Rarement, en fait pas du tout, il y a des rapports négatifs sur mon travail à la Kripo. Je peux donc vivre assez bien avec le surnom de “commissaire”. Parfois, je souhaiterais que, tout comme mes coéquipiers, je sois vu et jugé comme un joueur de football. Les journalistes voient probablement comme un double fardeau d’être un footballeur professionnel et officier de la criminelle. Ils en font un sujet, et c’est compréhensible.

Crédit photo : tageblatt.de

Sa carrière au FCSP en quelques chiffres

Ce sont donc 12 saisons consécutives que Fabian joue pour le FCSP. Sans en faire le détail complet, rappelons quelques chiffres clés et moments forts de celles-ci.

Le 10/08/2007, à 28 ans, Fabian fait ses grands débuts en 2. Bundesliga sous la houlette de l’entraîneur André Trulsen. Il marque son premier but dans cette compétition le 26/10/2007 alors qu’il signe le 1-1 contre Wehen Wiesbaden. Au total, il jouera 141 matchs en 2. Bundesliga, y marquera 13 buts et signera 15 passes décisives.

Il parvient en Bundesliga à l’âge de 31 ans, le 21/08/2010 lors de la victoire 3-1 au SC Freiburg du FCSP, match dans lequel il marque le but du 1-1 à la 83ème minute. Son entraîneur est alors Holger Stanislawski. Dans l’élite du football allemand, Fabian jouera au total 28 matchs agrémentés de 3 buts et une passe décisive.

En DFB Pokal, au long de sa carrière, il apparaît sur le terrain à 19 reprises, avec 2 buts et une passe décisive.

En juillet 2014, Fabian qui a alors 35 ans estime qu’il est temps de repasser à un niveau plus compatible avec ses engagements professionnels parallèles et son âge. Il repasse alors au FC St. Pauli II pour y jouer deux dernières saisons jusqu’à l’été 2016 où il met fin à sa carrière de joueur professionnel pour se consacrer à celle de formateur.

Crédit photo : ndr.de

Carrière d’entraîneur

Il commence d’ailleurs celle-ci en tant qu’adjoint de l’équipe II du FCSP, pendant les deux saisons qu’il y passe à la fin de ses années de joueur. Il goûte alors même à l’expérience d’entraîneur intérimaire de cette équipe du 3 au 29 septembre 2014 (il redevient alors l’adjoint, entre autres de Thomas Meggle).

Après une année de pause avec le monde du football, il signe en juillet 2018 au SC Condor en tant qu’entraîneur adjoint à nouveau, avant d’être recruté comme entraîneur du SC Victoria avec de bons résultats puisqu’il engrange 12 victoires en 16 matchs.

C’est sans doute pour cela que depuis l’été 2019 et encore à ce jour, il est l’entraîneur adjoint du Holstein Kiel de Ole Werner puis André Schubert.

Crédit photo : hamburg040.com

Toujours avec le club de quartier par le cœur

Même s’il ne vit plus à Hambourg, Fabian y a laissé beaucoup de lui-même et reste un soutien inconditionnel du club de quartier. Il participe même, comme le montre la photo ci-dessus, à la promotion du 1910 e.V. Museum (le musée du club), et ne refuse jamais une interview pour parler de sa passion pour le FC St. Pauli.

La fidélité de Fabian lui vaut le plus grand respect des fans du FCSP et encore aujourd’hui, si vous évoquez le nom de Fabian Boll dans une discussion au comptoir d’un bar du quartier, vous verrez briller les yeux de vos interlocuteurs.

Crédit photo : mopo.de

* : Interview publiée initialement dans l’ouvrage de Hermann Schmidt, Fabian Boll, Das Herz von St. Pauli (Verlag die Werkstatt, 2012).

Crédit photo principale : kn-online.de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *