Articles externes

« Je ne l’ai pas fait avant et je ne le ferai pas maintenant ».

Guido Burgstaller s’est fait un nom dans le football professionnel allemand, notamment avec le 1er FC Nürnberg et le FC Schalke 04. Peu avant la fin de la période de transfert, l’Autrichien de Gelsenkirchen a été transféré au FC St. Pauli. Au début de la semaine, le buteur de 31 ans a parlé aux journalistes lors d’une conférence de presse de…

… ses premières impressions sur l’équipe et sur Hambourg :

« Elles sont très positives ! J’ai été bien accueilli par l’équipe et j’ai été autorisé à me rendre au premier match, que nous avons malheureusement perdu. Je suis toujours à l’hôtel et je n’ai pas encore beaucoup observé la ville. Mais j’ai hâte de regarder par ici quand j’aurai plus de temps. Mais pour l’instant, il s’agit surtout de mieux connaître l’équipe et les entraîneurs ».

… le premier contact par SMS avec le directeur sportif Andreas Bornemann :

“J’en ai été très heureux. Il ne va pas de soi que les autres directeurs sportifs pensent à vous. J’en ai parlé avec ma femme et mon conseiller. Puis une chose en a entraîné une autre”.

… sa perception de l’équipe :

“Nous avons une jeune équipe talentueuse avec quelques joueurs plus âgés. L’équipe a une bonne cohésion sur laquelle nous allons nous appuyer et nous verrons ensuite ce que la saison nous apportera”.

… Timo Schultz et les jeunes entraîneurs assistants :

“C’est un entraîneur très émotif qui parle beaucoup avec les garçons et qui essaie de s’amuser. Je pense qu’il peut être un bon camarade. Mais quand il s’agit du terrain, il faut travailler à 100 %. C’est le mélange qui fait ça. J’ai vraiment hâte de travailler avec eux. Le fait que les entraîneurs adjoints soient plus jeunes que moi n’a rien à voir avec cela. Sous Tedesco, à Schalke, Naldo était également plus âgé. Je crois que c’est une pratique courante pour les équipes d’entraîneurs de se rajeunir”.

… le début de saison avec quatre points en trois matchs :

“La défaite à Sandhausen a été très ennuyeuse car nous aurions gagné un point. Malheureusement, nous n’avons pas marqué parce que nous n’avons pas terminé de manière cohérente à partir de la surface de réparation. Avec les quatre points, le départ est bon, avec sept, il aurait été parfait. Nous voyons donc que nous pouvons améliorer les choses et nous voulons utiliser la pause internationale pour cela”.

Crédit photo : Witters

… sa prévision de succès :

“Je ne me suis encore jamais fixé un nombre de buts. Je n’ai jamais fait cela avant et je ne le ferai pas maintenant. Je suis heureux d’être ici à St. Pauli maintenant et je veux m’intégrer aussi vite que possible. Ensuite, nous regarderons de match en match”.

… sa période de disette personnelle et la série sans victoires avec Schalke :

“C’est plus un problème pour les médias et cela ne me concerne pas. J’ai marqué beaucoup de buts ces dernières années. Il faut accepter que les choses n’aient pas fonctionné de cette façon ces derniers temps. Je sais de quoi il s’agit et je ne veux pas faire l’autruche”.

… les contacts antérieurs avec St. Pauli :

“Je n’ai eu la possibilité de jouer ici qu’une seule fois, à l’époque nous avions gagné 2-1 avec Nuremberg. L’atmosphère particulière et le flair particulier sont restés dans ma mémoire”.

… s’il est plus excité par Hells Bells ou Song 2 :

“Si les deux se produisent le même jour, ce serait exceptionnel. Ceux qui me connaissent savent qu’il n’y a rien de tel que le fait que nous soyons une équipe gagnante”.

… sa relation avec les médias sociaux :

“Je n’ai pas grand-chose à faire avec les médias sociaux. Je n’aime pas ça et je n’en ai pas besoin, c’est pourquoi je n’ai jamais commencé avec. Sur le terrain, j’aime être le centre d’attention, en privé, je suis plutôt renfermé”.

Crédit photo : Witters

… la signification de la famille :

“La famille est tout pour moi. Je suis un père de famille et j’essaie aussi de trouver un appartement le plus vite possible pour que mes deux filles puissent venir ici. Je me sentirai alors encore plus à l’aise ici”.

… son temps libre :

“Je suis très bon en ski, j’ai grandi dans les montagnes avec eux. Si on me le permet et si le temps le permet, je vais aussi faire du ski. Sinon, j’aime bien jouer au tennis. J’aime être à l’extérieur avec ma famille, souvent dans la nature”.

… son expérience des derbys :

“J’ai joué quelques matchs de derby. Avec le Rapid contre l’Autriche, en deuxième division avec Nuremberg contre Fürth ou avec Schalke contre Dortmund. Si j’additionne tout, le résultat est un match nul. J’attends avec impatience le derby de la ville, qui est toujours spécial pour les joueurs et les fans. Il n’y a rien qui n’existe pas dans un tel derby comme le 4-4 avec Schalke à Dortmund”.

… le prochain match à domicile contre Nuremberg :

“Quand tu y as joué pendant deux ans, c’est évidemment quelque chose de spécial. Je connais encore certains des gars, Geis aussi de Schalke. J’espère que nous garderons les trois points ici et que nous les ramènerons à la maison”.

(ms)

Source de l’article : https://www.fcstpauli.com/

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *