L'après-match

La douche froide pour les Kiezkickers à Sandhausen

1ère défaite en championnat de la saison pour nos joueurs. Moins à l’aise sur le terrain de Sandhausen qu’à domicile dimanche dernier, ceux-ci ont concédé une courte défaite à une équipe locale qui a bien su freiner les actions offensives des Boys in Brown et a su frapper avec succès au moment décisif.

Pourtant, comme nous le disions hier, les choses se présentaient bien, avec en bonus un environnement du club de quartier qui se sentait gonflé à bloc après la belle victoire contre Heidenheim.

Le début du match montre cet état d’esprit en actes avec une équipe du FCSP engagée et périlleuse pendant les 20 premières minutes. Makienok et Kyereh (très en vue une fois de plus) ont chacun l’occasion d’ouvrir le score mais n’y parviennent malheureusement pas et, dès lors, le match va s’équilibrer jusqu’à la 45ème et une frappe de Dennis Diekmeier (l’ancien du HSV) qui vient sceller ce qui sera le résultat du match.

Dennis Diekmeier, l’ex-joueur de nos rivaux du HSV a été l’homme décisif à la fin de la 1ère mi-temps.

En effet, la reprise confirme le manque de veine offensive de nos joueurs et, surtout, la bonne couverture des espaces par une équipe de Sandhausen qui parvient à être toujours organisée et gêne considérablement les développements offensifs de notre équipe.

À noter que notre nouveau n°9, Guido Burgstaller, a fait son entrée en cours de 2nde période et a montré qu’il faudra compter avec lui cette année même s’il n’est pas parvenu, lui non plus, à décrocher le but égalisateur.

Burgstaller a fait sa première apparition pour nos couleurs hier soir.

Enfin, on se souviendra qu’à quelques minutes du coup de sifflet final, Jannes Wieckhoff a au bout du pied l’occasion d’offrir le point de l’égalisation aux siens mais son tir ne trouve pas le même angle imparable que dimanche dernier et finit à côté des buts.

C’est donc avec le sentiment d’avoir manqué de froideur dans la zone de vérité que l’on revient de Sandhausen et on peut, à bon droit, ressentir cela comme une douche froide après l’enthousiasme de ces derniers jours.

Robin Himmelmann a eu lui aussi du travail comme ici contre Kevin Behrens.

Cependant, des choses encourageantes ont été vues aussi lors de ce match et l’on sait qu’il faudra encore un peu de temps, et après tout c’est normal en raison du chamboulement dans l’effectif cet été, avant de voir, on l’espère, l’équipe jouer de manière régulière et venir confirmer qu’elle sera protagoniste, cette saison, pour des places de première partie de tableau, voire mieux.

Le résumé du match

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *