Accueil

Magazine Caviar: Sankt Pauli, le Rouge et l’Espoir

Dans son nouveau numéro paru début août, intitulé “Indémodable”, Caviar Magazine vous fait voyager au Brésil, en Italie ou encore en Palestine. Il y a également des entretiens avec Djibril Cissé et Fabrice Drouelle. Et en fin de magazine, il y a un article consacré au FC St. Pauli, et j’ai eu l’autorisation de vous en dévoiler le contenu.

Mais, au fait, qu’est que Caviar Magazine?

La caviar, tout le monde le connaît dans le monde du football. Ce mot désigne la passe décisive pour un but facile, pour le joueur placé en position de marquer un but.

Mais le “Magazine Caviar” n’est pas encore connu pour certains. Et je pense que ça viendra. C’est un magazine consacré au football et sa face cachée. Il englobe le football en général, avec dans chaque magazine, des articles différents et passionnants à chaque fois.

Où trouver les Caviar Magazine?

Ils ont un site internet, où l’équipe de Caviar Magazine, vend leur magazine.

Site Internet: https://www.caviarmagazine.fr/

La page d’accueil du site. – Crédit de photo: Caviar Magazine

Ils sont également sur les réseaux sociaux: Facebook, Twitter et Instagram.

À cause du Covid-19, les magazines ne sont vendus uniquement sur internet pour l’instant.

Interview Caviar Magazine

Il y a quelques temps, Gabriel Blondel, m’a envoyé un message afin de m’interviewer pour leur magazine. Puisqu’il écrivait un papier sur le FC St. Pauli. J’ai accepté et je vous mets en exclusivité nos échanges.

1- Est-ce que tu peux préciser ton nom et ton prénom, ton âge (si tu es d’accord pour que je révèle ces informations dans le papier) et revenir un petit peu sur la façon dont tu as commencé à devenir fan du club ?

Bonjour, je m’appelle Dalla Cia Florian, j’ai 30 ans et je vis sur Toulouse. Je suis devenu fan du club en voyageant plusieurs fois du côté de Hambourg. Mais c’est lors de mon second voyage que mon histoire d’amour avec le club a commencé.

2- Est-ce que tu as pu regarder les matchs du FCSP depuis la reprise ? Et quel était ton ressenti en voyant ces tribunes vides et silencieuses ?

Oui effectivement, j’ai pu regarder tous les matchs du FC Sankt Pauli depuis la reprise. Mon ressenti est d’abord que l’Allemagne a bien fait de reprendre les championnats pour montrer qu’on peut arriver à la fin du championnat malgré cette crise sanitaire. Ensuite, c’est vrai qu’avec les mesures de distanciations sociales, ce n’est pas bon pour l’ambiance dans et autour des stades. Après malheureusement je trouve le spectacle assez pauvre en ambiance et en effervescence. Mais paradoxalement, malgré l’ambiance du public non présent, il y a eu beaucoup de buts inscrits, qui l’aurait cru. Peut-être fallait-il sortir le chéquier et faire comme nos amis danois, et intégrer les supporters dans les tribunes depuis leur webcam? Mais au moins, la saison a pu se finir en bonne et du forme. Certains clubs s’en réjouissent, d’autres non, c’est la règle…

3- Qu’est-ce qui rend selon toi le SP si différent des autres clubs allemands ? Voire de tous les autres clubs du monde ?

Ce qui rend le FC St. Pauli si différent des autres clubs au monde, ce sont ses engagements militants et ses valeurs, dont le club et ses supporters, peuvent être fier de défendre. Le club est étiquetté d’ultras-gauche et ses fans le disent très bien: “Si tu veux être supporter du club, tu dois être en adéquation avec les valeurs du club, sinon vas voir ailleurs.”

À première vue, quand on voit un supporter du FC St. Pauli dans les rues d’Hambourg, ou dans le monde entier, avec un t-shirt floqué d’une de mort, on peut avoir peur. Mais en y regardant de plus près, ce “logo” est synonyme de lutte contre les clubs, dit “bourgeois”, surtout le rival de la ville d’Hambourg, le HSV.

De plus, le club et ses fans revendiquent d’être pacifiques et luttent contre le fascisme, le racisme, l’homophobie, et le sexisme. Ce pas commun pour un club de football, qui se dit d’être

4- Comment expliques-tu l’étendue de l’engagement politique des Ultras du SP ? Est-ce que c’est aussi le fait que les supporters et le club dans son ensemble défendent des valeurs humanistes et progressistes qui t’as rendu amoureux du club ?

De nos jours, malheureusement dans beaucoup de stades ou dans les rues, il y a du racisme, de l’homophobie et j’en passe… Au FC St. Pauli, il n’y a rien de tout ça puisque, si tu rentres dans le Millerntor (stade du FCSP), et/ou dans le quartier, on ne va pas regarder ta couleur de peau, ni ton orientation sexuelle… Donc les personnes qui sont confrontées à se genre d’idéologies, se sentent sécurisées et comprises en venant dans cette “famille”.

De plus, dans le stade, c’est 100% pour le football et la cohésion des supporters. Tu peux venir de France, d’Afrique, d’Asie, ou d’ailleurs, tu seras accueillis chaleureusement au Millerntor. Et c’est ça que j’ai aimé lors de mon premier match en Allemagne. Je ne suis pas né dans le quartier, je parle une autre langue mais ils s’en fichent, le seul mot d’ordre c’est profiter de l’instant présent. En rencontrant de belles personnes, en buvant une bière avec un anglais que je ne connaissais pas il y 5 minutes, ou encore échanger des souvenirs.

Le FC St. Pauli c’est ça ! Tu corresponds aux valeurs que défendent le club? Viens passer un excellent moment dans un stade historique, profite et rencontre des supporters hors normes, qui vont s’ouvrir à toi, même s’ils ne te connaissent pas.

5- Considères-tu que le SP est un peu seul dans sa lutte contre les discriminations et les dérives du football business ?

C’est vrai que pendant un moment, le club était bien seul dans cette lutte. Mais en voyant tout ce qui se passe autour du racisme en ce moment, certains clubs dépoussières leur combat, pour recommencer une sensibilisation autour de tout ça. Mais comme souvent, il faut quelque chose de grave pour faire bouger les choses !

En espérant que de nombreux clubs vont augmenter leur lutte pour faire entendre leur voix et leur colère. Car le racisme, l’homophobie, le fascisme, le sexisme ou encore le nazisme, n’a rien à faire dans un stade ou dans les rues. Cela doit être rayé de la carte définitivement !

6- Qu’est-ce qui t’as poussé à créer ce compte Twitter ? Est-ce que c’était l’envie d’offrir au FCSP une visibilité dans un pays où il n’en a pas beaucoup ?

Exactement, quand je suis rentré en France, après avoir vu mon premier match au FCSP en 2014, je me suis renseigné sur la visibilité et la notoriété du club en France. Et je me suis rendu compte, que beaucoup de supporters de foot, ne connaissaient pas le club. Donc j’ai décidé de créer en 2016, sur Twitter en premier puis ensuite sur Facebook, ce fan-club, pour permettre au fans d’avoir des news du club. Et également, de faire connaître le club, aux supporters de foot en général ou à d’autres personnes, qu’ils soient fans de football ou pas.

Et ce qui est bien, c’est que la communauté francophone grandie de jour en jour.

L’article de Caviar Magazine

Je vous livre en exclusivité l’article du FC Sankt Pauli paru dans le dernier volet de Caviar Magazine, Indémodable.

Conclusion

Le Caviar Magazine existe depuis fin 2019, mais l’équipe fait de l’excellent travail. Je sens que le magazine va devenir une référence d’ici peu. Bravo à toute l’équipe !

Crédit de photo: Caviar Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *