Actualités

Prise de position de la scène des fans du FCSP au sujet des ouvertures partielles des stades

La Südkurve Sankt Pauli, la Gegengerade et le Nord-Support ont rédigé une déclaration sur les ouvertures partielles actuelles des stades. Les porte-parole du Fanclubsprecherrat et du Fanladen partagent pleinement les points de vue exposés ici et se réjouissent de tous ceux qui soutiennent les idées de solidarité qui y sont formulées…

“Salut à vous, fans du St. Pauli,

Nous aimerions commenter le sujet des “ouvertures partielles de stades” et expliquer comment nous, en tant que scène de fans active, nous positionnons sur cette question et comment nous allons y réagir pour le moment.

Par conséquent, nous vous demandons de ne pas utiliser un regard qui suggère que quelque chose est “normal” lorsqu’il s’agit d’ouvertures partielles.

Laissez les drapeaux, les banderoles, les porte-doubles, etc. à la maison. Il devrait toujours être évident que les supporters sont une partie élémentaire de l’expérience du football. Tant que la majorité des fans de St. Pauli ne pourront pas retourner ensemble dans le stade, nous n’apparaîtrons pas en groupe, ni au Millerntor ni en plein air pour le moment.

En tant que projet commun de la scène des supporters actifs et du club, notre document de position “Un autre football est possible” sur les réformes du football (professionnel) allemand a été publié il y a quelques semaines. Non seulement ici à Sankt Pauli, mais aussi dans une grande partie du pays et en Europe, des discussions publiques sur le football professionnel ont été soulevées autour de la reprise des matchs dans les différentes ligues. Après tout, la pandémie actuelle de Covid 19 et ses conséquences ont menacé l’existence de nombreux clubs et ont une fois de plus révélé les faiblesses évidentes de l’industrie du football d’aujourd’hui. Rien qu’en 1ère et 2ème Bundesliga, 13 des 36 clubs professionnels étaient au bord de l’insolvabilité et n’avaient donc pas d’autre choix que d’accepter de reprendre le jeu.

Même si ici, au Millerntor, de nombreux effets secondaires négatifs du football professionnel commercial ne sont pas encore aussi prononcés que dans d’autres clubs, le FC St. Pauli, qui fait partie des deux premières ligues professionnelles allemandes, est néanmoins tenu de respecter leurs règlements. Afin de pouvoir suivre l’évolution de ce sport, de nombreux clubs de cette ligue et de ligues inférieures opèrent dans une zone à haut risque économique, tandis que la commercialisation du football ne cesse d’augmenter et devient incontrôlable. Il est donc d’autant plus important qu’en tant que fans, nous défendions notre culture et nos valeurs et que nous continuions à montrer qu’un autre type de football n’est pas seulement possible ici.

C’est cette culture des supporters et le “football quelque peu différent” du Millerntor qui ont rendu St. Pauli célèbre bien au-delà des frontières de Hambourg. Notre vie de club et nous nous sommes toujours distingués par un développement diversifié et créatif. Atmosphère dans le stade, soutien à l’équipe, chorégraphies, interférences, discussion et participation. C’est ainsi qu’a été créée la culture qui nous rend si spéciaux en tant que club.

Contrairement aux attentes précédentes, il a été décidé il y a quelques jours d’ouvrir partiellement les stades allemands au début de la saison 2020/2021. De nombreux clubs, surtout les plus petits, se trouvent dans une situation délicate en raison de l’escalade économique que connaît le football allemand depuis des années et sont donc tributaires de (nouveaux) revenus. Notre club dépend aussi de toute urgence des revenus des spectateurs – même si ce n’est qu’un petit plus. À cet égard, on peut au moins comprendre, d’un point de vue économique, pourquoi la plupart des représentants des clubs sont favorables à des ouvertures partielles au sein de la DFL.

Toutefois, le concept de la DFL pour les ouvertures partielles ne prévoit actuellement que très peu de places assises dans les différents stades et de places debout pour les supporters locaux. Les fans invités ne sont désormais plus du tout autorisés à se rendre au stade avant la fin de l’année au moins.

Nous ne voulons en aucun cas remettre en question le fait que nombre des mesures prises dans ce pays étaient et sont raisonnables et compréhensibles d’un point de vue épidémiologique/pandémique (protection des groupes à risque, etc.). Il est probablement aussi irréaliste de s’attendre à ce qu’un jour nous puissions passer de zéro à 30 000. Une augmentation progressive de la capacité est probablement inévitable tant qu’il n’y aura pas de vaccin.

Cependant, la plupart des éléments qui composent notre fan culture ne sont pas possibles dans ces circonstances et en seraient une imitation sans amour et sans vie. Tant que seule une fraction des supporters peut entrer dans le stade, ces billets devront peut-être même être tirés au sort et une expérience normale du stade sous toutes ses facettes n’est pas possible pour tout le monde, ce n’est pas notre façon de vivre le football et la culture des supporters. C’est pourquoi il ne peut y avoir de retour à la normale pour nous en période d’ouverture partielle.

Nous tenons à souligner explicitement qu’il ne s’agit pas de nier les considérations sanitaires liées à la pandémie (se tenir à distance en réduisant le nombre de visiteurs du stade, etc.) Il va sans dire que chaque Saint Paulien prend sa propre décision d’aller ou non au stade. Cependant, nous vous demandons de vous abstenir de tout élément qui rendrait la “culture des fans”, si élémentaire et importante pour St. Pauli, visible/entendable dans ce temps limité au moyen de drapeaux, de doubles supports, de drapeaux de clôture, d’apparition en tant que groupes de fans, de soutien organisé. Nous ne devons pas nous contenter de prétendre que tout est normal tant que tant de personnes ne peuvent en faire partie.

Pendant les matchs à huis-clos, nous avons essayé de remplacer les fans par des stands en carton. Sur la télévision à péage, des chorégraphies numériques ont été enregistrées ou des chants de fans ont été utilisés en alternance. La machinerie tente de remplacer ce qui ne peut être remplacé de manière spasmodique. Comme pour les suspensions complètes vers la fin de la saison dernière, nous voudrions qu’il ne soit pas caché que notre club, notre stade et notre scène de fans manquent de quelque chose d’élémentaire, indépendamment des préférences personnelles. Par conséquent, dans le cas de fermetures partielles, nous nous abstiendrons d’une apparence visuelle qui suggère que quelque chose est “normal” et n’apparaîtra pas dans le stade en tant que groupes de supporters organisés.

Les jours viendront où nous serons tous de retour et où la vie des fans fera à nouveau rage dans toutes les tribunes.

La scène des fans actifs”.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *