Articles externes

Qui est Loïc Favé ? – Un profil de l’entraîneur

Nous avons la chance aujourd’hui de pouvoir traduire et vous rendre disponible une interview réalisée par Tim du blog MillernTon à propos de Loïc Favé, le nouveau co-entraîneur du FCSP de Timo Schultz. Allons à la rencontre de son responsable jeunes à l’Eimsbütteler TV (son ex-club) qui nous en dit plus sur celui qui fait beaucoup parler de lui en bien dans son métier de formateur.

Il n’y a pas que dans l’équipe de joueurs que sont intervenus de nombreux changements : le banc des entraîneurs aussi a connu un changement presque complet pour la nouvelle saison du FC St. Pauli. En plus du nouvel entraîneur-chef Timo Schultz, il y a aussi deux nouveaux co-entraîneurs : Loïc Favé, est l’un d’eux et est déjà connu de nombreux fans de football amateur hambourgeois. À savoir en tant que formateur et coordinateur extrêmement talentueux de jeunes à l’Eimsbütteler TV.

(Crédit photo principale : Peter Boehmer)

Loïc Favé n’a que 27 ans, mais a déjà récolté pas mal de lauriers dans le football en tant qu’entraîneur : en tant qu’entraîneur des jeunes de l’Eimsbütteler TV, ses équipes étaient presque toutes montées, la dernière étape étant désormais la Bundesliga U19, ce qui pour un club amateur hambourgeois n’est rien d’autre qu’un énorme succès. Il l’a fait quelques années plus tôt avec les U17 du club. En outre, le titulaire de la licence A est également actif depuis plusieurs années en tant que coordinateur jeunesse à l’Eimsbütteler TV et en tant que formateur de base DFB, a écrit un livre et développé de nouveaux accessoires de formation. Âgé ou pas, Loïc Favé semble être un coach particulièrement talentueux.

Afin de mieux connaître Loïc Favé, j’ai pu poser quelques questions à Jasper Hölscher, qui assume les fonctions de coordinateur football des juniors de Favé à l’Eimsbütteler TV :

Jasper, Loïc Favé est le nouvel entraîneur adjoint du FC St. Pauli. Cette étape t’a-t-elle surpris ?

Honnêtement non. Loïc a attiré l’attention sur lui-même au cours des cinq dernières années grâce à son excellent travail de formateur dans le secteur de la jeunesse. En même temps, en tant que coordinateur jeunesse, il a élevé les jeunes footballeurs de l’ETV à un nouveau niveau. Que sa qualité soit également intéressante pour d’autres clubs, cela ne s’est pas vu pour la première fois cette année. Certes, Loïc n’a pas encore travaillé dans le domaine masculin, mais grâce à son expérience au plus haut niveau A-Juniors et à la longue période en tant qu’entraîneur dans la sélection hambourgeoise, il a accompagné de nombreux joueurs dans le domaine professionnel ou semi-professionnel. Grâce à cette étroite collaboration, j’ai également remarqué que Loïc a beaucoup traité et échangé avec des acteurs du secteur professionnel ces dernières années.

Et penses-tu que cette étape soit une bonne décision ?

Dans tous les cas. Comme déjà mentionné, à mon avis, c’était l’étape suivante  logique dans la carrière de Loïc et aussi exactement le bon moment. C’est bien sûr une perte majeure pour l’ETV. Bien que nous soyons tous très heureux pour lui, nous devons également être honnêtes et reconnaître que nous perdons un excellent entraîneur, un coordinateur et une personne de qualité. Cependant, le concept que Favé a développé ces dernières années se construit à long terme, est durable et ne dépend pas des individus. Il y a aussi de nombreux entraîneurs engagés au sein du département qui sont prêts à assumer plus de responsabilités et qui veulent faire avancer le football à l’ETV.

Dans quels domaines penses-tu que Loïc Favé peut être particulièrement utile pour le FCSP ?

Je pense que Loïc apportera une bonne contribution au FCSP avec ses connaissances globales et fera tout pour faire avancer le club. Quand il fait quelque chose, c’est alors avec une concentration et une passion à 100%, cela sera également payant dans son nouveau rôle et je pense que le club passera un bon moment avec Loïc.

Quelqu’un regarde attentivement l’action de Luis Coordes et Daniel-Kofi Kyereh. (crédit photo : Peter Boehmer)

Favé est décrit à de nombreux endroits comme un grand talent pour le coaching. Qu’est-ce qui le rend si spécial ?

Comme je l’ai déjà dit, je pense que c’est la combinaison d’un très haut niveau de compétences spécifiques au football, de compétences en leadership et de la volonté de s’améliorer à la fois lui-même et avec l’équipe. Le haut niveau d’ambition et l’engagement fondamental caractérisent Loïc et grâce à des échanges fréquents et réguliers avec de nombreux coachs et fonctionnaires de haut niveau, il a pu continuer à améliorer ses compétences en coaching. Je pense que cela a également aidé qu’il ait toujours été entraîneur-chef à ETV et qu’il ait pu tester ses découvertes et ses idées avec ses équipes à un niveau élevé sans avoir à adhérer à des directives ou à des systèmes fixes.

Qu’est-ce qui distingue le football des équipes entraînées par Favé ?

La variabilité et l’adaptabilité. Loïc parvient à former des joueurs de ses équipes qui ont une très bonne perception et qui prennent de bonnes décisions en fonction de l’adversaire et de la situation de jeu. Les équipes de Loïc se caractérisent par un haut niveau de jouabilité et peuvent donc jouer des systèmes et des orientations variables. En gros, il y a toujours un haut niveau d’intensité, d’enthousiasme et d’activité dans les équipes de Favé.

Il existe de nombreux types d’entraîneurs. Il y a des modérateurs, des animateurs, des généraux et des motivateurs pour s’adresser aux joueurs. Dans quelle catégorie placerais-tu Loïc ?

Loïc est plutôt calme et neutre, mais rhétoriquement très fort et gagne les joueurs par la qualité et le détail de son discours. Je le classerais comme un motivateur, mais pas comme un motivateur émotionnel classique. Loïc motive plutôt les joueurs par des attentes très élevées et sa passion pour le football mais il peut aussi parler plus fort et devenir plus direct s’il n’est pas satisfait.

Selon toi, y a-t-il des domaines dans lesquels Favé peut encore s’améliorer ?

Bien sûr, il y en a toujours et Loïc pense que l’on peut toujours s’améliorer dans tous les domaines. Je ne pense pas, cependant, que je puisse évaluer quels domaines viennent en premier – il peut certainement en dire plus lui-même 😉

Tu as travaillé avec Favé pendant plusieurs années. Qu’as-tu appris de lui ?

Je devrais en énumérer beaucoup maintenant. Je suis moi-même coach depuis près de dix ans et Loïc a eu une influence décisive sur mon développement. En plus des sujets liés au contenu tels que la conception de la formation, le coaching et les principes tactiques, je dirais que c’est Loïc qui m’a le plus appris sur les personnes et la gestion d’équipe. Face à différents types de joueurs, à un groupe et aux personnages individuels de l’équipe, Loïc m’a beaucoup apporté et, surtout, a toujours illustré le leadership lui-même. Ce que j’ai aussi appris de lui, c’est l’ambition inconditionnelle de faire toujours mieux, d’influencer chaque petit détail de la meilleure façon possible et en même temps de toujours rester humble et modeste.

Main sur cœur : À quel point le départ de Loïc Favé de l’ETV fait-il mal ?

Comme je l’ai dit, un œil qui rit et un qui pleure. Pour moi personnellement, et je pense que mes collègues aussi, la joie pour Loïc l’emporte. Nous savons tous combien il a donné et investi pour notre club et nous lui en sommes extrêmement reconnaissants. D’un point de vue sportif, dire au revoir fait toujours mal.

Et comment cela va-t-il à l’ETV maintenant ?

Espérons que le football reviendra bientôt 😉. Notre identité, notre culture et aussi le concept sportif ont déjà été intégrés dans le coaching et les équipes ces dernières années et nous essayons de continuer sur la voie que nous avons choisie. En termes de personnel, je prendrai le poste de coordinateur jeunesse et essaierai de développer au mieux le département. Je pense qu’il faudra du temps pour que tout se stabilise et que les nouvelles structures se consolident. Mais l’ambiance dans le département est très positive et je perçois une sorte d’optimisme.

Jasper, merci beaucoup pour tes réponses et bonne chance avec l’ETV !

Bien entendu, il reste à voir comment Loïc Favé remplira le nouveau rôle d’assistant formateur (et non plus de chef formateur) et dans quels domaines il pourra contribuer. Dans tous les cas, force est de constater que le FCSP avec Favé n’a pas amené de « porteur de cônes » et de « débiteur de belles phrases » dans l’équipe d’entraîneurs. Il est également intéressant de voir comment la transition du football des jeunes à la zone masculine fonctionnera pour lui (et aussi pour Timo Schultz, d’ailleurs) et si ses concepts peuvent y être mis en œuvre à volonté. Dans tous les cas, le FCSP avec ses deux co-entraîneurs a signé deux grands talents qui seront probablement tôt ou tard appelés en tant qu’entraîneurs en chef dans le domaine professionnel.

Bienvenue de tout cœur au Millerntor, Loïc Favé !

// Tim

Article original : http://millernton.de/2020/08/11/wer-ist-loic-fave-ein-trainerprofil/#comment-5614

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *